Les résultats de l’Atlas de la Biodiversité de l’Est Cantal

Un diagnostic à partager !

En fin de la saison 2, un diagnostic de la Biodiversité de l'Est Cantal a été réalisé. Le rapport complet est téléchargeable ci dessous :

Le diagnostic complet

Les annexes

Quelques Chiffres

80 jours d'inventaires sur tout le territoire

22 113 données collectées lors de ces inventaires

400 000  données présentes dans l'Est Cantal

Une vingtaine  de structures professionnelles

2505 espèces

52 espèces exotiques envahissantes

138 Habitats naturels identifiés

Des inventaires naturalistes pour connaitre tous le territoire de l'Est Cantal !

Les inventaires faune :

Les rapports d'études des différents inventaires réalisées par les experts  sont disponibles en téléchargement :

"

J’ai trouvé de superbes prairies humides à jonquilles, avec le ruisseau du Tailladès qui méandre dans tous les sens, avec son micro-chevelu intact. La ripisylve clairsemée est composée d’aulnes et de saules, et bordée en périphérie de bosquets de pins ou encore d’une petite hêtraie. Elle fournit de perchoirs aux Pipits des arbres, aux Alouettes lulu, au Torcol familier et à un Coucou gris. Cette diversité de milieux accueille de nombreuses espèces comme le Pouillot siffleur, la Grive draine, la Mésange huppée ou le Hibou moyen-duc…. Dans les prairies inondables, en bordure du ruisseau, j’ai trouvé le Crapaud Calamite, la Grenouille rousse, le Lézard vivipare ou encore une Couleuvre à collier, qui prenait le soleil matinal.

"

Mathis, chargé des inventaires faune de l'Atlas à la LPO Auvergne-Rhône-Alpes, témoigne :

Les inventaires flore :

Lézard vivipare

Grenouille rousse

Torcol familier

Marine et Benoit, botanistes au Conservatoire Botanique National du Massif Central, témoignent de leurs observations d'hêtres remarquables lors des inventaires :

"

Ces vieux arbres sont d'intérêts élevé grâce aux micro-habitats qu'ils présentent (souches de vieilles cépées, cavités comme les trous de pics, champignons polypores, nécroses et pourritures, etc.)​. Avec les arbres morts, ce sont des éléments indispensables pour de nombreuses espèces vivant en forêt. En effet, 1/4 des espèces forestières dépendent du bois mort et des vieux arbres (coléoptères, chauves-souris, oiseaux, champignons, mousses, lichens...). Ils sont donc à maintenir et sont à rechercher lors de vos balades dans l’Est Cantal ! 

"

"

« Ces arbres restent intéressants même après leur mort. Ils continuent d’héberger une riche biodiversité. A l’inverse des idées reçus, ils ne favorisent pas la prolifération des insectes ravageurs comme les fameux scolytes, car ils ne les intéressent pas ! Les scolytes s’attaquent aux conifères vivants mais affaiblis, comme les épicéas plantés sur des station inadaptées, dans des peuplements trop denses, ou encore suite à une canicule. Au contraire, les vieux arbres favorisent la présence des prédateurs naturels de ces ravageurs. 

"

Un hêtre dans la vallée de l'Alagnon

Les résultats des enquêtes participatives sont détaillés ici

Des cartes en ligne, elles sont explicités ici

SYTEC - Atlas de la biodiversité Est Cantal
Logo_LEurope_sengage_FEDER_2017_Quadri.j
Nouv_AFB logo_1406.jpg
logo-prefAura.jpg
LPO_Agirpourlabio_Auvergne-Rhône-Alpes.p
cpie haute auvergne.png
CEN Auvergne - Atlas de la biodiversité Est Cantal
CBNMC - Atlas de la biodiversité Est Cantal
  • b-facebook

© 2020 par SYTEC.

Syndicat des Territoires de l'Est Cantal - Village d’Entreprises - Zone d’activités du Rozier Coren - 15100 SAINT-FLOUR
Tel : 04 71 60 72 64